aaronamat / 123RF

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) lance une page Web spécialisée dans le bien-être en milieu de travail, conçue en partenariat avec Nexim Canada pour aider les propriétaires de PME à favoriser le bien-être dans leur entreprise. Ces derniers ont ainsi accès à des articles, webinaires et affiches ainsi qu’à des modèles de documents dont le but est de les aider à mettre en place une politique sur la déconnexion du travail et une déclaration sur le respect en milieu de travail.

« La pandémie a causé beaucoup de stress aux propriétaires de PME. Même si on espère que la pandémie est derrière nous, la majorité d’entre eux ne se sont toujours pas remis du stress que celle-ci a causé et s’inquiètent de leur avenir. Par ailleurs, nos membres nous disent aussi que les problèmes de santé mentale ont augmenté parmi leurs employés et qu’ils ont parfois du mal à aborder ce sujet. C’est pourquoi la FCEI a créé une page Web où les propriétaires de PME pourront trouver de l’information et des outils pour favoriser le bien-être en milieu de travail », affirme Jasmin Guénette, vice-président des Affaires nationales à la FCEI.

Un sondage de la FCEI montrait ainsi que 78 % des propriétaires de PME vivaient un stress pandémique persistant, plus particulièrement dans les secteurs :

  • de l’hébergement et de la restauration (91 %);
  • des services sociaux (91 %);
  • de la gestion et de l’administration d’entreprise (90 %);
  • ainsi que de l’information, des arts et des loisirs (88 %).

Alors que le Québec est frappé par une pénurie de main-d’œuvre, miser sur le bien-être au travail pourrait contribuer à la rétention des employés, estime la FCEI. Les employeurs sont d’ailleurs bien au fait de cela, puisque selon les données de la fédération, 31 % des propriétaires de PME fournissent davantage de ressources et d’informations sur la santé mentale à leurs employés depuis le début de la pandémie.

« Nous espérons que cette nouvelle initiative aidera les propriétaires de PME à instaurer des pratiques favorisant le bien-être au travail au sein de leur entreprise, ce qui pourrait réduire les cas d’invalidité de courte et de longue durée. La perte d’un seul employé peut avoir un impact important sur les activités d’une PME, mais la situation peut aussi toucher personnellement les propriétaires d’entreprise, car leur personnel est souvent constitué d’amis ou de membres de leur famille », continue Jasmin Guénette.