Great-West fait l’essai d’un service virtuel qui met les participants de régimes d’assurance collective en communication avec une équipe de professionnels de la santé.

Le service Dialogue, offert sur le web ou par l’entremise d’une application mobile, permet aux employés de clavarder avec un infirmier autorisé ou de consulter un médecin par vidéoconférence sécurisée pour divers troubles de santé ou affections médicales.

Les professionnels sont en mesure de diagnostiquer un certain nombre d’affections, de fournir des conseils médicaux, d’orienter les participants vers un spécialiste ou de rédiger une ordonnance.

Great-West souligne que l’utilisation du service permettra également de réduire les heures passées en consultation en personne pour des soins non urgents.

« Les employeurs veulent offrir des avantages sociaux qui permettent de répondre aux besoins d’une main-d’œuvre diversifiée tout en soutenant de façon proactive tant le mieux-être que la productivité de leurs employés », explique Jeff Macoun, vice-président exécutif, Client collectif de la Great-West.

UNE MAIN-D’ŒUVRE PLUS ENGAGÉE

Le projet pilote d’une durée d’un an est offert aux employeurs du Québec et de l’Ontario, mais s’adresse également aux employés de ces employeurs basés en Alberta, en Colombie-Britannique ou en Nouvelle-Écosse.

« En aidant les employeurs à cultiver une main-d’œuvre plus engagée et à optimiser l’équilibre travail-vie personnelle chez leurs employés, nous nous attendons à ce que cette collaboration nous permette d’atteindre plus d’un million de Canadiens », affirme M. Cherif Habib, cofondateur et chef de la direction de Dialogue.

Great-West Lifeco, la société mère de la Great-West, détient une participation dans Dialogue par l’entremise de Portag3 Ventures, qui soutient des entreprises de technologie financière au Canada et à l’étranger.

La rédaction vous recommande :